социология языка, sociology of language, системно-функциональная лингвистика, systemic functional linguistics, социология управления, sociology of management, дискурс-анализ, CDA, теория кодов легитимации, LCT, Vygotsky, социально-культурная теория Выготского, социальная теория управляемости, social theory of manageability

La crise de l’éducation musicale en Russie et voies de sortie de celle-ci: Divergence de vues au sein de la communauté professionnelle

M. Rubtcova

 

Résumé de la communication:

En Russie, les représentants de diverses professions travaillent souvent de façon isolée les uns des autres. Enfermés dans le monde étroit de leur profession, ils pensent que la crise ne concerne qu’eux. Ce n’est que plus tard qu’il devient évident que la crise touche un nombre plus important de groupes professionnels, cette situation a attiré l’attention des sociologues. Un des objets de l’étude sociologique a été la déprofessionnalisation de la branche de la musique, considérée à une époque comme la fierté de la Russie.

Il conviendrait de rechercher les racines de cette déprofessionnalisation dans les problèmes des systèmes éducatifs et le système de relations entre groupes sociaux. L’éducation musicale en Russie a longtemps été élitiste. La rude concurrence pour l’entrée dans les écoles de musique, le statut privilégié de la profession de musicien, permettaient d’attirer et de choisir les meilleurs enfants. Mais la Pérestroïka et les relations de marchés nouvelles ont changé la situation. Les parents, voient le faible revenu des musiciens et préfèrent orienter leurs enfants vers des professions plus rentables. Cependant, la finalité sociale de la musique dans la société a été enrichie par des idées telles que la musicothérapie qui est le traitement et le développement des enfants malades Mais cette nouvelle idée a eu du mal à prendre racine, car les musiciens, imprégnés de l’esprit de la culture de l’élite, ne voulaient pas perdre le sentiment d’ élection, en particulier les violonistes-enseignants. Le violon qui au XIX siècle, était un instrument de musique très populaire a été le premier à être utilisé dans la musicothérapie [Philippe Ph. Traité médico-philosophique sur aliénation mentale l’. Paris, 1809, pp 243-244]. Au cours du XX siècle Cet outil est devenu considéré comme l’un des plus complexes, nécessitant une formation approfondie, et de ce fait les qualités musico-thérapeutiques du violon ont été injustement oubliées. Leur redécouverte a conduit à une scission dans la communauté des violonistes enseignants, ceux, perfectionnistes, qui soutenaient la nature élitiste de la formation au violon, et ceux, altruistes, qui croyaient, après avoir vu de nombreux exemples, que la formation au violon des enfants avec des troubles neurologiques leur est très bénéfique.

Nous avons déjà mené une enquête sociologique du conflit d’orientation de valeur à l’intérieur de la communauté musicale professionnelle. La méthode de recherche est une méthode d’entretiens semi-directifs (N = 15, 2010-2012, l’échantillonnage étant effectué par la méthode «boule de neige», les informateurs sont des leaders d’opinion), l’observation participante incluant des éléments d’étude de cas, une description des pratiques de l’interaction etnométodologique (Sacks, Harley.1984 «Notes sur la méthodologie »).

Cette recherche sociologique a prouvé que les membres de la communauté professionnelle du violon sont plus orientés vers la valeur élitiste de la musique classique. Ils ne sont pas opposés à la formation des enfants handicapés mais ils ne considèrent pas l’enseignement de ces derniers comme leur spécialité. Leurs réponses montrent un certain désir d’aider les enfants spéciaux mais des programmes devront être mis en place comprenant des ateliers et des mécanismes financiers qui permettraient d’élever le statut des enseignants à l’intérieur de la communauté professionnelle et dans la société en général. Et même les répondants qui ont des enfants handicapés dans leurs familles n’osent pas leur enseigner la musique et utiliser leurs compétences dans un autre contexte. Ils considèrent qu’il est impossible d’enseigner quoique ce soit aux enfants handicapés. Une forte pression à l’intérieur de la communauté professionnelle les empêche d’utiliser leurs compétences musicales en dehors du cadre de la profession. Il y a un fossé entre les enseignants qui comprennent la nécessité d’une éducation inclusive, et les enseignants qui défendent l’élitisme de la musique comme un art réservé à l’élite et aux talentueux.

Ainsi nous pouvons conclure que des mesures complexes (formations, ateliers, mécanismes financiers, motivation professionnelle) et une promotion du statut de cette idée dans la société, pourraient conduire à sa réalisation.

Mots-clés:
la communauté professionnelle
l’éducation musicale
enfants handicapés

One comment:

Leave a Reply

Войти с помощью: 
Персональный мультилингвальный блог, посвященный междисциплинарному взаимодействию социологии, лингвистики и менеджмента. Блог содержит информацию о научных мероприятиях и междисциплинарных дискуссиях. При цитировании активная гиперссылка обязательна. ©Mariia Rubtcova, 2009-2016